Etre un bon entrepreneur

Etre un bon entrepreneur : coursier #3 Ouvrir un compte bancaire

Voir l »épisode 2

Tony a entendu qu’il devait avoir un compte bancaire professionnel pour sa micro-entreprise. Ce n’est pas tout à fait ça. 

Depuis la loi pacte du 22 mai 2019, les micro-entreprises qui réalisent moins de 10 000 euros de chiffre d’affaires annuel pendant 2 années consécutives n’ont plus d’obligation d’avoir un compte bancaire dédié. 

Donc Tony ne devra ouvrir un compte bancaire dédié à son entreprise que s’il dépasse ce montant.

Quel compte ouvrir exactement ?

Les textes de loi indiquent que « Tout commerçant est tenu de se faire ouvrir un compte dans un établissement de crédit ou dans un bureau de chèques postaux. » Cela implique l’ouverture d’un compte séparé du compte personnel, mais un micro-entrepreneur n’est pas obligé d’ouvrir un compte dit « professionnel ».

ouvrir un compte bancaire professionnel

Tony peut donc ouvrir un compte auprès de sa banque actuelle ou dans tout autre établissement bancaire. Il peut s’agir d’une banque traditionnelle ou d’une banque en ligne. 

Il ne sait pas s’il va dépasser le seuil des 10 000 euros et se demande s’il a intérêt à ouvrir un compte immédiatement…

Même si ce n’est pas une obligation, il y a tout de même des avantages : 

  • Éviter toute confusion comptable et fiscale. 
  • Ne pas dépenser plus que ce que vous avez gagné avec la micro-entreprise.
  • En cas de dépassement du seuil, votre trésorerie est déjà prête pour votre obligation de compte bancaire dédié.

Tony qui a peur de trop dépenser et de ne pas pouvoir anticiper s’inscrit au service de gestion de Sireniti. 

Lors de son inscription, on lui demande « De quel régime relève votre activité ». Comme il est coursier, il relève des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et des prestations de services. Il indique aussi qu’il bénéficie de l’ACRE comme les nouveaux entrepreneurs depuis le 1er janvier 2019. (voir article sur l’ACRE

À l’étape suivante, il précise qu’il ne facture pas la TVA. S’il doit être assujetti, il pourra modifier ce paramètre plus tard. 

En revanche pour les factures ? Il sait que son partenaire commercial pratique l’autofacturation, mais s’il travaille avec une autre entreprise, il pourrait avoir besoin de créer ses propres factures. 

Il peut ensuite connecter le compte de son entreprise et commencer à surveiller sa trésorerie en toute Sireniti.